Li Yuanyuan 李媛媛
Retour | Papier monnaie | Regards | Tontines & Cie | Accueil général
un
musée
virtuel

 

La Banque Yumin de Shouguang 壽光縣裕民銀行
Survolez l'image pour un agrandissement

Le billet au porteur ci-contre est tiré sur la Banque Yumin du district de Shouguang (Shouguang xian Yumin yinhang) au Shandong pour un montant de 50 yuan en monnaie nationale (guo bi). Ce billet a été émis le 25 août 1943 (minguo 32 nian) mais ne semble pas avoir été présenté pour qu'on l'honore.

La monnaie de compte retenue ici est la « monnaie nationale » (guo bi 國幣). Cette  dénomination est celle retenue en 1910 par l'« Édit sur le système monétaire » (Bi zhi zeli 幣制則例) établissant le yuan comme unité. Le gouvernement républicain  par son « Ordon-nance sur la monnaie nationale » (Guo bi tiaoli 國幣條例) de 1914 conservait la dénomination impériale qu'il abandonnait en 1935 pour celle de « monnaie légale » (fa bi 法 幣) laquelle cède progressivement la place à la « monnaie populaire » (renmin bi 人民幣) à partir de la fin de 1948.

Cet autre ci-après est aussi un billet au porteur tiré sur la Banque Yumin de  Shouguang. Il a été émis le 7 janvier 1944, son montant est de 100 yuan.

Au moment où est rédigé ce second billet ci-dessus, une bataille triangulaire se livre entre trois catégories de monnaie :
1) la « monnaie légale » émise par les républicains nationalistes ;
2) les monnaies émises par les banques aux mains du Parti communiste et désignées par le terme générique de « monnaies de la résistance » (kang bi 抗幣) ou par celui de « monnaie des zones frontalières » (bian bi 邊幣) ;
3) les monnaies émises par les banques manipulées par les Japonais et désignées par les Communistes par le terme générique de « fausses monnaies » (wei bi 偽幣).

Dans la province du Shandong, les monnaies des banques japonaises ont commencé à perdre de leur influence à partir de 1942 et, à l'époque précise qui nous concerne, la bataille qui se livre est celle entre la « monnaie légale » et la monnaie émise par la Banque de la mer du Nord (Beihai yinhang) nommée « monnaie de la Mer du Nord » (beihai bi 北海幣). Le rôle évident de cette banque, créée en 1938 avec des capitaux en partie privés, a été de pratiquer une politique de dépréciation forcée de la « monnaie légale » en imposant des taux de change défavorables dans les zones contrôlées par la fameuse 8e armée de route dont le commandant en chef pour la région n'était autre que Luo Ronghuan l'un des futurs neuf maréchaux chinois.

 

 


Luo Ronghuan

La date du 7 janvier 1944 est intéressante et peut éventuellement suggérer pourquoi le billet n'a pas été remis contre paiement. Six mois plus tard, en juillet donc, eut lieu une grande bataille à Fengcheng à quelques kilomètres au nord-ouest de Shouguang à l'issue de laquelle la guerre de harcèlement menée par la 8e armée de route s'achevait victorieusement par la déroute dans cette région des armées nationalistes. Malgré tout, cet événement ne semble pas avoir signifié la fin immédiate de la Banque Yumin de Shouguang puisque des billets ont continué à être imprimés sous son nom.


Billets émis par la Banque Yumin de Shouguang
Survolez le texte pour visualiser l'image

20 centimes (1941) 20 yuan (1943) 50 yuan (1944) shou
50 yuan (1944) guang 100 yuan (1944) min 200 yuan (1944) shou
200 yuan (1944) hang 500 yuan (1944) hang 25 yuan (1945)


Deux ou trois choses à propos de Shouguang

Le district de Shouguang est le pays natal de l'inventeur mythique de l'écriture chinoise, Cang Jie ; c'est aussi une région réputée pour ses légumes frais et pour une race de poules grosses pondeuses (Shouguang ji 壽光雞).

La Banque Yumin du district de Shouguang, dont le nom peut se traduire par la « Banque des gens aisés du district de Shouguang » ou tout aussi bien par la « Banque qui enrichit le peuple du district de Shouguang », est aussi appelée la Banque Yumin (Yumin yinhao 裕民銀號) selon une appellation chinoise plus traditionnelle, aussi est-il difficile de savoir si elle aurait eu sous cette appellation une succursale dans la ville de Boxing 博興 située à peu de distance au nord-ouest du district de Shouguang. Cette banque a longtemps servi les intérêts du gouvernement nationaliste au Shandong.

Ce billet de 10 centimes (shi jiao) a été émis en 1931 dans la ville de Boxing par la Banque Yumin. Au verso, quatre ca-ractères aux quatre coins recomman-dent de « prendre garde aux contre-façons » (jin fang jia mao). En tout petits caractères à peine lisibles, on rappelle que le billet ne sera pas honorer la nuit (à la lumière de la lampe : deng xia bu fu).

  La Banque Yumin du district de Shouguang,  ne semble pas pouvoir se confondre avec une succursale d'une banque du même nom fondée en 1927 dans la province du Jiangxi 江西裕民銀行 et dont le nom est fautivement orthographié en anglais « Yu Ming Bank ». Cette dernière, après avoir prospéré dans diverses provinces, semble s'être repliée dans sa province d'origine à partir de 1940 avant que son nom ne soit transformé en 1945 en Banque de la province du Jiangxi (Jiangxi sheng yinhang 江西省銀行). Il a également existé une Banque Yumin dans les districts de Chao'an et Shantou au Guangdong qui, créée en 1948 par le PCC, est absorbé un an plus tard par la Banque populaire du sud (Nanfang renmin yinhang 南方人民銀行).

Retour | Papier monnaie | Regards | Tontines & Cie | Accueil général
© Thierry Pairault 2001-2006 — dernière mise à jour le 15/11/2006