Antichrèse (Miaojiabu, 1874)


Ce contrat d’antichrèse 典契 a été signé le 25 novembre 1874 (同治十三年) dans le village de Miaojiabu (苗家堡, c’est-à-dire le village (fortifié) de la famille Miao) dans le district de Wenyi 文邑縣 (aujourd’hui le district de Penglai 蓬萊縣) au Shandong.

Le débiteur antichrésiste est un certain Miao Fulin 苗富林 qui, en maque d’argent, cède l’usage d’un terrain d’une superficie de quatre mou (quatre quinzièmes d’hectare) dont l’emplacement exact est décrit dans le contrat. Le prix de vente est établi en « petite » monnaie d’argent pour un montant de 80 000 wen 小捌什仟文. Par « petite monnaie d’argent » 小幣, il faut entendre des pièces de monnaie d’une valeur faciale inférieure à l’unité, tandis que par « grande monnaie d’argent » 大幣, il faut comprendre des pièces d’un yuan ou plus. Cette distinction reposait sur le fait que le titre en argent des premières (70% d’argent pur) était inférieur à celui des secondes (89% d’argent pur) ; en d’autres termes il importait de préciser la référence, car 80 000 wen en « petite monnaie » valaient moins que 80 000 wen en « grande monnaie ». L’exploitation du terrain est donnée à deux personnes désignées par leur nom de famille Han et Chang pour cinq ans à l’issue desquelles le prêt sera considéré comme remboursé. Il est rappelé que seul le contrat écrit fait foi et que les paroles ne sont pas preuves 恐口無凴.

Également, le contrat rapporte, d’une part, que Miao Fuchang 苗富昌 reçoit pour son entremise environ 3 litres de grains alimentaires 弍斗九升三合, d’autre part, que le saule au bord du champ n’appartient pas à la famille Miao et que le créancier n’est pas tenu de le préserver.

Sur la page de droite figurent les noms de deux témoins : Han Maoji 韓茂吉 qui visiblement ne sait ni lire ni écrire (signature d’une croix) et Miao Jimao 苗技茂 qui semble avoir gribouillé un semblant de signature.

  
Copyright © 2021 La Bordillère - Tous droits réservés Designed by JoomlArt.com. Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public