Approximation, confusion, semi-vérité [suite 2]

Approximation, confusion, semi-vérité [suite 2]

Suite d'une remarque qui débute avec Approximation, confusion, semi-vérité  et se poursuit avec Approximation, confusion, semi-vérité [suite 1] .


Dans un article d'Africa Diligence paru le 4 décembre 2017 Faut-il craindre un monopole chinois en Afrique ?  nous lisons : « Le cas de Moustapha Ben Barka, Secrétaire général adjoint de la Présidence du Mali. "J’ai été heureux de rencontrer [le représentant de] la China Africa Development Bank, qui a déjà investi dans une unité pharmaceutique au Mali et qui m’a confirmé avoir un intérêt pour faire une extension de cette unité-là" ». Ce paragraphe est trompeur. Le China Africa Development Fund n’investit pas, il prête à des investisseurs chinois. L’expression « unité pharmaceutique » peut éventuellement faire penser à un investissement par un SANOFI chinois au Mali.

Un journaliste chinois, Liu jian, dans un article paru le 8 novembre 2016, titré Structural Healing , nous rapporte que « A good example is Humanwell Pharmaceutical Africa, part of Humanwell Healthcare Group, a Chinese leading healthcare solutions provider, which built the first modern medicine production plant in Mali in 2009 in collaboration with the China-Africa Development Fund ». Il s’agirait donc d’une usine moderne de production de médicaments. Or que nous dit Tao Duanfang un autre journaliste qui souligne dans un article de The Paper 澎湃新闻  sur la situation médicale en Afrique : « L’entreprise commerciale établie à Bamako par Humanwell Pharmaceutical Mali n’a pas grand-chose à voir avec une usine pharmaceutique »人福药业马里商业公司在巴马科成立,但和药厂似乎关系不大.

Dans une interview qu’il a accordée à une journaliste du Rapporteur économique du 21e siècle 21世纪经济报道, le PDG de Humanwell, Wang Xuehai王学海, indique que son entreprise a, dans un premier temps établi au Mali une structure commerciale avant de créer (avec l’aide du China-Africa Development Fund) deux chaînes de production de flacons en plastique pour des perfusions et deux chaînes de production de glucose. Cette information est confirmée par un article paru dans la première livraison de 2017 d’une revue de l’Académie des sciences sociales Asie occidentale et Afrique 西亚非洲 (p. 87-112) dans lequel l’auteur, Chi Jianxin, signale en outre la production de lactate de sodium Ringer et de métronidazole.

Il s’agit donc d’un investissement des plus modestes, mais dont la contribution pourrait être socialement importante pour l’hygiène post-partum. Ce qui peut inquiéter est cette remarque de Wang Xuehai qui explique que l’arrivée de Humanwell au Mali fait suite à un échec aux États-Unis où les normes sanitaires très élevées ont en fait un marché très risqué pour son entreprise.