Monténégro-Chine, Nigéria-Chine : mêmes approximations autour de la dette...

Monténégro-Chine, Nigéria-Chine : mêmes approximations autour de la dette...
Thierry Pairault

France TV info vient de publier un reportage intitulé Endetté pour construire une autoroute, le Monténégro risque de devoir céder des terres à la Chine . Ce reportage de 4 minutes reprend tous les poncifs sur les conséquences de l’endettement à l’égard de la Chine qui étaient ceux énoncés lors de la crise récente au Nigéria.

À chaque fois, des « journalistes » écoutant des hommes politiques se servent du même article (portant le même numéro et au contenu identique) pour dénoncer une appropriation indue des actifs, là du Nigéria, ici du Monténégro… Or, il s’agit d’une clause standard, banale. Cette clause signifie seulement que le pays signataire renonce à faire valoir sa souveraineté pour ne pas payer ses dettes et garantit de ce fait que le mécanisme de règlement des différends (prévu à chaque fois dans l’article 8-5) sera bien mis en place – si et quand cela est nécessaire. Cette dénonciation est donc d'une manœuvre politique pour marchander la restructuration d’une dette qui, par ailleurs, est effectivement un véritable scandale révélant une irresponsabilité des deux parties – monténégrine ET chinoise.

À propos du Nigéria, lire l'article de Laure Deron : Did Nigeria Really Cede Its Sovereignty to China in a Loan Agreement?

À propos du Cameroun, voir notre article : Cameroun-Chine: dette, approximation et fantaisie

Le cas d'Hambantota est encore différent, voir l’article de Deborah Brautigam and Meg Rithmire : The Chinese ‘Debt Trap’ Is a Myth