Objectifs pour une « nouvelle ère » : “小而美”项目 & 危地不往、乱地不去 – Leçons pour l'Afrique

Objectifs pour une « nouvelle ère » : “小而美”项目 & 危地不往、乱地不去 – Leçons pour l'Afrique
Thierry Pairault

Le 20 novembre 2021, lors du 3e séminaire sur la construction des nouvelles routes de la soie 第三次“一带一路”建设座谈会, Xi Jinping a prononcé un discours dans lequel il énonce sept principes. Deux ont particulièrement retenu notre attention pour leurs implications pour les relations afro-chinoises.

Un premier principe incite les entreprises qui œuvrent hors de Chine à privilégier les « projets ‘petits, mais beaux’ » “小而美”项目 faisant preuve de leur haute qualité et démontrant le leadership chinois. Est-ce signaler la fin de la participation de la Chine à la construction et au financement de grands projets d’infrastructure qui a été sa marque distinctive ses vingt dernières années – en autres en Afrique ?

Un second principe est d’inciter les entreprises chinoises à « ne pas aller dans les zones dangereuses ni dans les zones instables » 危地不往、乱地不去 ; or l’instabilité et le danger sont ce que la Chine craint le plus et reproche régulièrement aux pays africains. Ce n’est pas la crise éthiopienne actuelle qui pourrait les convaincre du contraire quand l’Éthiopie a été leur meilleure élève pour l’importation du « modèle chinois ».

Le 8e FOCAC étant achevé, il faut remarquer l’absence d'annonce importante relative au lancement de grands projets d'infrastructure comme lors des deux précédents FOCAC, cette conjoncture est cohérente avec la crise des paiements que connaissent actuellement certains pays africains et explique une réduction de vingt milliards de dollars en faveur du financement du développement.