L’Afrique et les zones économiques spéciales «chinoises»

Des nids pour le phénix : L’Afrique et les zones économiques spéciales « chinoises »
Thierry Pairault
Contribution au Colloque sur les politiques publiques (Abidjan, 21-22 mars 2019)

De nombreux articles et études proclament que les zones économiques spéciales (ZES) seraient la solution pour stimuler le développement de l'Afrique. Cette réflexion ne traite pas de l'exactitude de cette vision. Elle se concentrera uniquement sur la question de savoir si le modèle des zones de coopération économique et commerciale outre-mer (ZCECE) que la Chine propose aux pays africains – ainsi qu'aux pays situés le long des nouvelles routes de la soie –correspond à la définition d'une ZES telle que la comprennent les chercheurs et observateurs chinois eux-mêmes. À ce stade de la recherche, la réponse la plus précise semble être fournie par Lin Yifu, qui a déclaré que la création d'une ZCECE est avant tout « construire un nid pour accueillir le Phénix » zhu chao yin feng – c'est-à-dire la Chine – sans grande considération pour les besoins développementaux des pays hôtes.

Télécharger à https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs....