Flux d'investissement direct chinois en Afrique (2018)

Flux d'investissement direct chinois en Afrique (2018)
D'après le dernier communiqué annuel du MOFCOM

En 2018, les flux d’investissements directs (IDE) chinois à destination de l’Afrique se sont élevés à 5,4 milliards de dollars, soit une croissance de 31,5% par rapport à l’année précédente. Cela correspond à 3,8% de l’IDE total chinois ou encore à 11,7% de l’IDE total reçu par l'Afrique au cours de l’année écoulée. Autrement dit, les IDE chinois jouent un rôle très important pour l’Afrique même si dans l’absolu leur montant reste extrêmement faible et ce d’autant que cette somme est destinée à 54 pays.

À plus longue échéance, si on ne tient pas compte de l’année 2008 marquée par l’arrivée de l’ICBC au capital de la Standard Bank d’Afrique du Sud, on constate que depuis le pic de 2011 les investisseurs chinois qui s’étaient peu intéressés à l'Afrique, recommenceraient depuis 2017 à s’y intéresser (graphe 1). Si la tendance générale de 2003 à 2018 montre un intérêt croissant en valeur absolue, en revanche, l’intérêt des investisseurs chinois pour l'Afrique décroît tendanciellement tout au long de la période malgré la reprise de 2017-2018. Les causes en sont connues : les pays développés offrent des opportunités techniques et spéculatives que ne peuvent offrir les 54 pays africains.

Graphe 1. — Évolution des flux (2003-2018)

Le tableau 1 donne le montant des IDE chinois en 2017 et 2018 tel que le publie le MOFCOM. En dépit des variations d’une année sur l’autre, ce sont toujours les mêmes pays africains qui bénéficient en priorité des IDE comme le montre le graphe 2.

Tableau 1. Flux d'IDE par pays (2017-2018)

Le tableau 1 peut-être téléchargé ici : https://pairault.fr/sinaf/doc/IDE%202018.xlsx

Graphe 2. — Flux cumulés des IDE reçus par les pays africains (2003-2018)

Par ailleurs, il convient de noter que le communiqué statistique du MOFCOM confirme que les entreprises chinoises n’ont opéré en 2018 aucun investissement dans les pays africains au titre des nouvelles routes de la soie (voir Investissement, routes de la soie et Afrique (2018) ).

Pour télécharger le dernier communiqué : Communiqué statistique annuel sur les investissements chinois à l'étranger (2018)