Séminaire sur les dettes africaines

Les dettes africaines
Séminaire « Politiques monétaires et extractivisme », séance du 16 mars (17h-20h)

Enregistrement de la séance [code d'entrée = RN@PnNs8] à visionner ici

Diaporama de l'intervention de Thierry Pairault à télécharger ici


Présentation

Face à la conjoncture sanitaire, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale, le G20, le Club de Paris et même le pape François se sont prononcés pour un allègement de la dette des pays les plus endettés aux premiers rangs desquels se trouvent de nombreux pays africains. A l’appui de ces préconisations, la Chine est montrée du doigt et fait plus ou moins figure d’accusée : le poids de la dette africaine à l’égard de la Chine serait responsable de cet endettement écrasant.

Cette séance donnera la parole à Kako Nubukpo (macro-économiste, Doyen de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion (FASEG) de l’ université de Lomé) et à Thierry Pairault (spécialiste de la Chine, directeur de recherche émérite au CNRS).

Kako Nubukpo apportera des éléments de réponse à la question que tout le monde se pose :

Pourquoi les dettes africaines reviennent-elles toujours ?

Thierry Pairault examinera, quant à lui, le poids réel de la dette africaine à l’égard de la Chine et l'influence de cet endettement dans la stratégie de développement des pays africains. Sa communication est intitulée :

L’Afrique et sa dette ‘chinoise' au temps de la Covid-19

Pour participer à cette rencontre, merci de vous inscrire au séminaire « Politiques monétaires et extractivismes » pour recevoir les codes d’accès à la salle virtuelle de la conférence-débat.