Normes-processus [Christophe Granier]

Normes-processus

Nous recevons une observation de Christophe Granier qu'il nous semble opportun de reproduire ici :

Au-delà de la norme industrielle qui concerne surtout le produit fini sortant des chaînes industrielles, je persiste à penser que la norme-processus (l'organisation du travail elle-même) sera le concept sur lequel les Chinois auront à terme la plus forte influence, comme l'ont eu dans leur temps les Japonais comme Toyota, approfondissant et améliorant les tâches.
Il n'existe dans cela rien de discriminant au niveau qualitatif et l'effet de masse est la seule raison : quand plus de 50% des chaînes de montage seront chinoises, les procédures chinoises s'imposeront naturellement.

Si vous souhaitez intervenir dans ce débat, envoyez nous vos remarques

La Chine met-elle les normes au service de sa puissance ?

séminaire « Présences chinoises en Afrique » séance du 17 avril 2019 [salle A07_51]

Le premier chemin de fer aux normes chinoises

通讯:变革从这里开始——记非洲首条中国标准铁路在尼日利亚通车两年 [Communication: le changement commence ici — Le premier chemin de fer aux normes chinoise en Afrique circule au Nigeria depuis deux ans]
郭骏 Guo Jun
Xinhua, 27 août 2018

Contrats EPC vs contrats BOT

Contrats EPC vs contrats BOT

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer la préférence marquée des entreprises chinoises pour des contrats clés en main assis sur des garanties souveraines négociées par le gouvernement chinois. Cette tendance était encouragée en 2016 par le Rapport sur le développement de l’investissement et de la coopération de la Chine à l’étranger 中国对外投资合作发展报告  2016  qui insistait explicitement sur l’aggravation des causes d’instabilité comme raison de préférer les contrats d’EPC (Engineer – Procure – Construct) à ceux de BOT (Build – Operate – Transfer).

À lire : Les « nouvelles routes de la soie » d'Antoine Garapon

Les « nouvelles routes de la soie » : La voie chinoise de la mondialisation
Antoine Garapon
IHEJ, 26 novembre 2016

Sun Ziyu, Forum de Bo'ao, China Communications Construction Company

Sun Ziyu 孙子宇 participait au Forum de Bo’ao pour l’Asie 博鳌亚洲论坛 qui s’est tenu à Paris les 14 et 15 septembre 2017. Il est vice-président de la CCCC (China Communications Construction Company) et membre du comité permanent de son comité du Parti communiste chinois [1]. La CCCC est la société mère de la CHEC (China Harbour Engineering Company) dont nous avons publié les interviews de deux responsables en Afrique Xu Huajiang  et Feng Yuanfei .