La dette chinoise de Djibouti

La dette chinoise de Djibouti
Thierry Pairault
GeoPoWeb, 23 juillet 2020

Dans cet article, Thierry Pairault propose une analyse documentée de la dette et du surendettement de Djibouti, en lien avec la construction du tronçon de la ligne de chemin de fer pour l’Éthiopie. Ce n’est pas uniquement un sujet financier mais une approche géoéconomique et géopolitique. Le lien est fait entre d’un côté une faible rentabilité du projet achevé (approvisionnement aléatoire en électricité, manque de produits à exporter, dégradation conjoncturelle) et bien sûr les enjeux d’influence (droits d’utilisation de la base navale, création d’une clientèle politique de pays, vitrine technologique pour la Chine...), sans exclure les erreurs de gestion... L’Afrique demeure un champ d’expérimentation pour la Chine (« split-diplomacy », diplomatie du « grand écart ») et les pays émergents. La lecture de la dette n’est pas univoque : elle relève de la complexité des enjeux et des relations entre une économie forte et un pays en difficulté. C’est le sens de la thèse de l’auteur : le surendettement ne traduit pas forcément un calcul mais résulte d’un énorme déséquilibre de puissance.

Lire à https://geopoweb.fr/?LA-DETT...