Entreprises chinoises en Afrique et altérité

Entreprises chinoises en Afrique et altérité : trois comptes-rendus de lecture
Thierry Pairault

Résumé

Dans ce document nous rendons compte de trois lectures qui nous offrent la vision que peuvent avoir les chercheurs et les entrepreneurs chinois de la présence des entreprises chinoises en Afrique et des difficultés qu’elles ont à s’y installer. Nous commençons par présenter une étude des risques juridiques liés à la passation de marché pour aborder ensuite, à travers une seconde étude, les obstacles rencontrés par les entreprises investissant en Afrique puis, enfin, pour rapporter une analyse critique des zones de coopération économique et commerciale à l’étranger (ZCECE) annoncées comme le moyen pour surmonter ces obstacles. Ce que ces auteurs mettent tous en avant de façon plus ou moins directe est la difficulté des entrepreneurs chinois et de leurs entreprises à gérer l’altérité – ici celle des pays africains.

Télécharger ici

Abstract

In this paper, we report on three readings that offer insights from Chinese researchers and entrepreneurs into the presence of Chinese companies in Africa and the challenges they face in setting up there. We begin by presenting a study of the legal risks associated with contracting, followed by a second study of the obstacles faced by companies investing in Africa, and finally a critical analysis of the overseas economic and commercial cooperation zones (OECCZs) that have been touted as the means to overcome these obstacles. What these authors all point to in a more or less direct way is the difficulty experienced by Chinese entrepreneurs and their companies in dealing with otherness - specifically that of African countries.

Download here (in French)