He Wenping : une « louve guerrière » ?

He Wenping : une « louve guerrière » ?
Thierry Pairault

Dans l’interview qu’elle donne à L’Observateur 观察者 le 16 janvier 2023, Mme He Wenping a parfaitement raison quand elle affirme qu’il y a un « piège du discours ». Directrice de recherche à l’Institut des études ouest-asiatiques et africaines de l’Académie chinoise des sciences sociales 中国社科院西亚非洲所, elle maîtrise parfaitement les techniques de la propagande d’État et sait instrumentaliser la répétition monotone de stéréotypes, d’approximations et de semi-vérités pour renforcer la captation des esprits et les détourner de toute approche nuancée à défaut de pourvoir être parfaitement objective.

Le titre donné à l’interview (L'Europe et les États-Unis ont approché la Chine pour parler de la coopération tripartite avec l'Afrique) reprend une de ses remarques qui inverse totalement la réalité. Mme He Wenping, invitée du séminaire « Présences chinoises » le 27 janvier 2016, y affirmait le rôle de la crise libyenne en 2011 comme déclencheur d’une volonté chinoise de coopération tripartite en Afrique avec le soutien des pays occidentaux et relevait le démarchage entrepris par Li Keqiang auprès de François Hollande lors de sa visite en France en 2015. Mme He soulignait de surcroît que les entreprises chinoises étaient demandeuses d’une telle coopération et que la Chine en tirerait un bénéfice certain. Elle regrettait donc le faible écho en Europe de cette proposition. Nous avons explicité les raisons d’une réception plus que boudeuse en France de cette proposition dans un petit texte en ligne : French and Chinese Business Cooperation in Africa .

Tout au long de cet interview, Mme He Wenping multiplie les semi-vérités pour ne pas dire les contre-vérités, à telle enseigne que son contenu mériterait une analyse plus systématique que les quelques mots qui précèdent. Mme Yao Guimei, qui actuellement dirige après Mme He Wenping l’Institut des études ouest-asiatiques et africaines, s’était aussi distinguée sur le même thème il y a peu de temps (voir Yao Guimei, l’altérité et la coopération tripartite ). Il semblerait que l’Académie des sciences sociales de Chine après avoir longtemps su marier recherche scientifique et propagande, soit en train de se transformer en une simple agence de propagation de la foi.

Lire l’interview à 贺文萍:欧美找中国谈对非三方合作,我们提了一个要求 [He Wenping : L'Europe et les États-Unis ont approché la Chine pour parler de la coopération tripartite avec l'Afrique, nous avons une exigence].


Une nouvelle fois, merci à Eric Olander et Cobus van Staden d’avoir signalé l'interview de He Wenping dans leur The China-Global South Daily Brief du 17 janvier 2023.