De pseudo-ZES le long des routes de la soie

De pseudo-ZES le long des nouvelles routes de la soie : les zones de coopération économique et commerciale à l’étranger (境外经贸合作区)
Pseudo-SEZs along the New Silk Roads: Overseas Economic and Trade Cooperation Zones (境外经贸合作区)
Thierry Pairault


Présentation en français

De nombreux articles et études présentent les zones économiques spéciales (ZES) comme la solution qui aiderait l’Afrique à se développer (voir ci-après une liste de certains d’entre eux accessibles à partir de ce site). Nous avons déjà abordé ici cette question en rendant compte d’un texte de Wang Hongyi (voir La Chine en Afrique et la question des parcs industriels ).Dans ce document de travail nous ne discuterons pas de la justesse de cette vision. Nous nous demanderons seulement si le modèle des zones de coopération économique et commerciale (ZCECE) à l’étranger que la Chine propose aux pays le long des nouvelles routes de la soie (y compris en Afrique) répond bien – aux dires mêmes des auteurs chinois – à la définition d’une ZES. À ce stade de notre réflexion, la réponse la plus juste nous semble être celle de Lin Yifu pour qui établir une ZCECE est « construire un nid pour accueillir le phénix » [筑巢引凤 zhu chao yin feng] sans grande considération des besoins des pays accueillant des ZCECE.

Télécharger le document de travail ici

Toute remarque est la bienvenue Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Presentation in English

Many articles and studies introduce special economic zones (SEZ) as the solution that would boost Africa’s development (see below for a list of some of them that may be accessed from this site). We have already raised this question here by reporting on a text by Wang Hongyi (see La Chine en Afrique et la question des parcs industriels ). In this working paper we will not discuss the accuracy of this vision. We will only ask ourselves whether the model of Overseas Economic and Trade Cooperation Zones (OETCZ) that China proposes to the countries along the new silk routes (including in Africa) corresponds well – according to the Chinese authors themselves – to the definition of a SEZ. At this stage of our research, the most accurate answer could be that of Lin Yifu for whom establishing an OETCZ is above all "building a nest to accommodate the phoenix" [筑巢引凤 zhu chao yin feng] without much consideration for the needs of the countries hosting these OETCZs.

Download the working paper here

Any comment is welcome Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Sur ce thème, sur ce site, autres articles :