Monténégro-Chine : les racines du mal, une mauvaise traduction !

Monténégro-Chine : les racines du mal, une mauvaise traduction !
Thierry Pairault

Dans un article récent Monténégro-Chine, Nigéria-Chine : mêmes approximations autour de la dette... je dénonçais une approximation. Aujourd'hui, il apparaît que le vrai scandale n'est pas l'information elle-même rapportée dans le reportage de France Info TV, mais la traduction du contrat qui a servi à créer cette « information ».

Le texte en anglais de l'article 8-1 par lequel le « scandale » est arrivé dit :

The Borrower hereby irrevocably waiwes any immunity on the grounds of sovereign...

La traduction à l'origine du scoop dit :

Le débiteur renonce irrévocablement à toute immunité sur son territoire souverain...

Une traduction correcte eût été :

L'emprunteur renonce irrévocablement à toute immunité pour cause de souveraineté...

Comme pour le Nigéria, disais-je.