Banque Heng Chang Tai 恆昶泰 (Shandong,1906)

Ce billet d'une valeur de trois ligatures, daté du troisième jour du deuxième mois de l'ère Guangxu (1875), a été émis dans le bourg de Zhuqiao (Zhuqiao zhen) situé dans la préfecture de Laizhou au Shandong. L'adresse indiquée est « à l'est [de la ville], à la croisée des chemins, dans la rue au nord» (dong shizikou, zai bei jie) ».

 Cette lecture impose plusieurs remarques :

• le montant du billet : Le montant de ce billet est de trois ligatures de mille sapèques chacune. Toutefois la référence ici n'est pas à un étalon-argent mais à des monnaies de cuivre tongyuan qui seront versées dans la proportion de douze pièces de cuivre pour une ligature, di shi'er. Le chiffre douze est écrit en chiffres de Suzhou, Suzhou ma. Le caractère di signifie « base » et donc que c'est sur la base de douze (pièces de cuivre pour une ligature) que sera échangé ce billet ; cependant ce caractère est souvent lu pour un autre signifiant « équivalent à » , d'où ici le sens d'équivalent à douze. Quelle que soit la lecture, le sens final est identique. Par suite, chaque ligature d'une valeur nominale de mille sera échangée contre 1 200 pièces de cuivre pour tenir compte de l'érosion du pouvoir d'achat du métal rouge ; en tout il sera remis 3 600 pièces de cuivre en échange de ce billet de trois ligatures.

• la date du billet : La date portée sur ce billet est celle de la première année de l'ère Guangxu (1875), or à cette époque, la forme monétaire que sont les tongyuan n'existait pas puisque leur mise en œuvre ne commence qu'à partir de 1900. On peut émettre l'hypothèse qu'un vendeur d'aujourd'hui, aussi peu scrupuleux que peu numismate, ait rempli un billet authentique mais vierge. On peut, plus difficilement, émettre aussi l'hypothèse que ce billet ait été honnêtement rempli en 1908 après la mort de Guangxu et au début de l'ère Xuantong sans que le nom de l'ère ait été corrigé. Quoi qu'il en soit, ce billet a été imprimé avant que la préfecture (fu) de Laizhou ne soit dissoute (1913) et remplacée par le district de Yexian. Cette circonscription a été surnommée le « paradis des roses » (yuejihua zhi xiang). Le bourg de Zhuqiao, situé sur la ligne de chemin de fer Laizhou-Longkou, est un pôle économique régional important.

Au revers apparaissent les « Sept sages de la forêts des bambous » (zhulin qixian) dans une gravure artistiquement peu inspirée. L'inscription à gauche de la gravure porte sur deux colonnes les caractères suivants :

• colonne de droite : zhulin qi xian, soit les « Sept sages de la forêt de bambous ».

• colonne de gauche : bingwu Yu Meiqing xie, soit « [inscription] écrite [l'année] bingwu par Yu Meiqing ». Il plane quelque incertitude quant à la lecture du nom du calligraphe.

L'indication de l'année, bingwu, est particulièrement intéressante. Compte tenu du cycle sexagésimal, cette dénomination peut s'appliquer à l'année 1846, ou à l'année 1906... ou encore tout aussi bien à l'année 1966. Si l'on suppose que l'inscription a été gravée sur la matrice juste avant que celle-ci ne serve à reproduire les billets, on est obligé de conclure que la date indiquée fait référence à l'année 1906, seule année de l'ère Guangxu pouvant être désignée par la combinaison des deux caractères cycliques bing et wu. Si ce raisonnement est exact, il se pourrait que ce billet pourrait ait été imprimé en 1906.

Copyright © 2020 La Bordillère - Tous droits réservés Designed by JoomlArt.com. Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public