Billets au porteur émis par la Banque Yumin de Shouguang 壽光縣裕民銀行 (Shandong, 1943 & 1944)

Le billet au porteur ci-contre est tiré sur la Banque Yumin du district de Shouguang (Shouguang xian Yumin yinhang) au Shandong pour un montant de 50 yuan en monnaie nationale (guo bi). Ce billet a été émis le 25 août 1943 (minguo 32 nian) mais ne semble pas avoir été présenté pour qu'on l'honore.

La monnaie de compte retenue ici est la « monnaie nationale » (guo bi 國幣). Cette  dénomination est celle retenue en 1910 par l'Édit sur le système monétaire (Bi zhi zeli 幣制則例) établissant le yuan comme unité. Le gouvernement républicain  par son Ordonnance sur la monnaie nationale (Guo bi tiaoli 國幣條例) de 1914 conservait la dénomination impériale qu'il abandonnait en 1935 pour celle de « monnaie légale » (fa bi 法 幣) laquelle cède progressivement la place à la « monnaie populaire » (renmin bi 人民幣) à partir de la fin de 1948.

Cet autre ci-après est aussi un billet au porteur tiré sur la Banque Yumin de  Shouguang. Il a été émis le 7 janvier 1944, son montant est de 100 yuan.

Au moment où est rédigé ce second billet ci-contre, une bataille triangulaire se livre entre trois catégories de monnaie :
1) la « monnaie légale » émise par les républicains nationalistes ;
2) les monnaies émises par les banques aux mains du Parti communiste et désignées par le terme générique de « monnaies de la résistance » (kang bi 抗幣) ou par celui de « monnaie des zones frontalières » (bian bi 邊幣) ;
3) les monnaies émises par les banques manipulées par les Japonais et désignées par le parti communiste par le terme générique de « fausses monnaies » (wei bi 偽 幣).

Dans la province du Shandong, les monnaies des banques japonaises ont commencé à perdre de leur influence à partir de 1942 et, à l'époque précise qui nous concerne, la bataille qui se livre est celle entre la « monnaie légale » et la monnaie émise par la Banque de la mer du Nord (Beihai yinhang) nommée « monnaie de la Mer du Nord » (beihai bi 北海幣). Le rôle évident de cette banque, créée en 1938 avec des capitaux en partie privés, a été de pratiquer une politique de dépréciation forcée de la « monnaie légale » en imposant des taux de change défavorables dans les zones contrôlées par la fameuse 8e armée de route dont le commandant en chef pour la région n'était autre que Luo Ronghuan l'un des futurs neuf maréchaux chinois.


Luo Ronghuan

La date du 7 janvier 1944 est intéressante et peut éventuellement suggérer pourquoi le billet n'a pas été remis contre paiement. Six mois plus tard, en juillet donc, eut lieu une grande bataille à Fengcheng à quelques kilomètres au nord-ouest de Shouguang à l'issue de laquelle la guerre de harcèlement menée par la 8e armée de route s'achevait victorieusement par la déroute dans cette région des armées nationalistes. Malgré tout, cet événement ne semble pas avoir signifié la fin immédiate de la Banque Yumin de Shouguang puisque des billets ont continué à être imprimés sous son nom.

Copyright © 2020 La Bordillère - Tous droits réservés Designed by JoomlArt.com. Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public